Juriste auprès de l’unité droit international privé

Nous faisons connaissance avec Sandra John, juriste auprès de l’unité droit international privé de l’Office fédéral de la justice.

Pendant ses études, Sandra John ne visait aucun employeur particulier. Elle a en revanche toujours été intéressée par les aspects internationaux du droit.

Au sein de l’Office fédéral de la justice, Sandra John est spécialisée dans les questions de droit international de la famille. Elle est notamment responsable d’examiner les aspects juridiques lors de procédures internationales liées à l’encaissement des pensions alimentaires (par exemple, lorsqu’un parent vivant à l’étranger ne paie pas la pension alimentaire qu’il doit verser à son enfant domicilié en Suisse). L’Office fédéral de la justice est l’organe de contact en la matière pour les autorités cantonales et étrangères. Sandra John représente la Suisse à la Hague lors de négociations dans ce domaine.

Sandra John participe également au processus législatif suisse dans ce domaine. Elle doit parfois assister, comme c’est le cas aujourd’hui, à des séances de commissions parlementaires. Nous la voyons entrer au Palais fédéral avec un collègue et la suivons dans un dédale de couloirs, l’occasion pour nous d’avoir un aperçu de ce lieu très connu des Suisses !

Plus tard, nous retrouvons Sandra John à la bibliothèque de l’Office fédéral de la justice, où elle effectue des recherches pour un dossier, puis dans son bureau.

Ce sont les contacts internationaux qui plaisent le plus à Sandra John dans le cadre de son activité. Ces derniers lui permettent notamment de voir comment sont traités des cas similaires à l’étranger. Elle apprécie également de pouvoir participer à l’élaboration de la législation suisse, possibilité que seul un poste au sein de l’administration fédérale est à même de lui offrir.

Lorsqu’on lui demande si elle pourrait exercer cette activité jusqu’à la retraite, elle rigole, consciente du cliché si répandu sur les employés de la Confédération, mais elle redevient très vite sérieuse et confirme que son travail est suffisamment intéressant et varié pour être exercé une vie professionnelle durant. Elle apprécie beaucoup de pouvoir travailler avec des collègues issus de différentes communautés linguistiques et de pouvoir pratiquer les langues. C’est un véritable enrichissement. Ce sont ces atouts qui, de l’avis de Sandra John, font de l’administration fédérale un employeur particulièrement attrayant.

Dernière modification 11.05.2016

Début de la page