Spécialiste de la communication

Assise dans son bureau, Kathrin Kölbl concède que dans un premier temps, elle n’aurait absolument pas pu envisager de travailler pour l’administration fédérale. Toutefois, lorsqu’elle a lu le descriptif de son poste, elle y a reconnu l’emploi de ses rêves.

La Chancellerie fédérale (ChF) est l’état-major du Conseil fédéral. Sa section Cyberadministration s’occupe non seulement d’assurer la présence de la ChF sur Internet, mais aussi de gérer des outils comme l’Intranet de cette dernière. Kathrin Kölbl assure donc des tâches de communication interne comme externe.

Nous accompagnons notre interlocutrice dans une salle de réunion. Devant un tableau blanc, elle discute avec un collègue des actions à entreprendre en matière de médias sociaux. A certains postes, on utilise déjà les réseaux sociaux. C’est la raison pour laquelle la ChF a organisé un atelier sur ce sujet. A cette occasion, elle s’est retrouvée victime de son succès, tant le sujet suscite un vif intérêt de nos jours. Outre des médias sociaux, Kathrin Kölbl est responsable de dynamiser le site Internet www.ch.ch, géré par une équipe rédactionnelle. En tant que spécialiste de la communication, notre interlocutrice est responsable de la notoriété de ce site.

Kathrin Kölbl quitte son bureau, téléphone portable à l’oreille. Elle doit se rendre dans une agence de communication à Zurich, où nous l’accompagnons, pour discuter de l'amélioration de la présence virtuelle. Des partenaires commerciaux l’attendent pour un échange d’idées sur la future organisation du site. Le lendemain, nous pouvons voir comment, dans le cadre d’une réunion, Kathrin Kölbl fait profiter la ChF de ces nouvelles idées. La ChF a désormais procédé à suffisamment de vérifications et de tests pour savoir quels canaux fonctionnent le mieux, mais ses tentatives dans ce domaine communicationnel demeurent timides. Il s’agit maintenant de concevoir les différents outils de façon plus professionnelle. En effet, les citoyennes et les citoyens se montrent encore très réticents à communiquer avec les autorités par le biais des médias sociaux.

Ce que Kathrin Kölbl apprécie tout particulièrement dans son travail, c’est le fait de pouvoir apporter quelque chose à la Suisse. Ce qu’elle accomplit concerne chaque citoyenne et chaque citoyen. Pour cette raison, elle souhaiterait continuer à travailler pour l’administration fédérale.

Dernière modification 10.05.2016

Début de la page