Traducteur responsable du service linguistique italophone

Nous faisons la connaissance d'Andreas Weder, responsable du service linguistique italophone au Département fédéral de l'intérieur (DFI). Avec lui, nous entrons dans les locaux du Secrétariat général du DFI, à Berne.

Andreas Weder raconte qu'enfant, il voulait devenir écrivain. Son métier de traducteur n'en est d'ailleurs pas très éloigné, explique-t-il, avec la seule différence que l'écrivain invente des histoires et que lui les traduit. Les sujets sont parfois un peu trop terre à terre, mais le travail avec la langue est le même, ce qu'il trouve particulièrement intéressant.

Une fois à l'intérieur du Secrétariat général, Andreas Weber salue ses collègues dans le couloir. Ensuite, nous pouvons le voir assis devant son ordinateur, travaillant sur un texte dans son bureau lumineux, situé dans les combles. Il explique que son travail consiste en premier lieu à traduire en italien un texte écrit dans une autre langue. Dans son métier, Andreas Weder aime surtout le fait d'avoir une grande liberté. Il ne s'agit pas nécessairement de traduire un texte mot à mot, mais de le lire, de le comprendre, puis de le restituer en italien.

Andreas Weder travaille à la traduction d'un texte concernant le projet des réseaux de soins intégrés (Managed Care), puis il s'occupe de celle du titre d'un autre document «Schlaglichter Kultur». Pour ce faire, il se rend dans la cour intérieure du Secrétariat général, où il retrouve une collègue pour discuter de la traduction. Il explique qu'il est fréquent de ne pas parvenir à traduire clairement certaines tournures de phrases. C'est pourquoi il est important d'échanger avec ses collègues, afin de parvenir à un résultat satisfaisant.

Andreas Weder apprécie de pouvoir traiter toutes sortes de sujets grâce à ses travaux de traduction. En effet, les textes peuvent toucher aux domaines de la météorologie, de la culture, de la statistique, de la santé ou encore des assurances sociales. En plus d'être captivants, ces thèmes sont toujours liés à l'actualité, ce qui représente pour Andreas Weder un aspect très intéressant du métier.

Dernière modification 10.05.2016

Début de la page