Responsable de projet Formation professionnelle initiale

Ma carrière – Nicoletta Gullin

Nicoletta Gullin

Traductrice de formation, Nicoletta Gullin a commencé à travailler pour l'administration fédérale en 1995, à l'Office fédéral des transports. Pour une personne venant d'Italie et du secteur privé, le changement a été notable: «En tant que traductrice, j'ai eu, par ce poste, mon premier contact avec le domaine des relations publiques. J'ai également beaucoup apprécié la collaboration constante avec les spécialistes, grâce à laquelle il m'a été possible d'assurer la traduction correcte de texte techniques complexe», se souvient-elle. 

Au bout de sept ans, Nicoletta Gullin décide de changer de domaine et ouvre un nouveau chapitre dans sa carrière professionnelle, en intégrant le service de traduction du Secrétariat général du Département fédéral de l'économie. En plus d'être confrontée à des thèmes plus variés, Nicoletta Gullin assume des tâches de gestion et devient suppléante du chef du service.

Dans le cadre de son activité au sein du Secrétariat général, Nicoletta Gullin est régulièrement amenée à traduire des textes destinés à l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie et, en particulier, des documents ayant trait à la formation professionnelle de base. C'est alors qu'un déclic se produit: «L'envie est née en moi de l'approfondir, par intérêt personnel, mais aussi parce que la formation professionnelle est un sujet tellement complexe qu'elle nécessite, de la part du traducteur, une connaissance approfondie de ses mécanismes».

A partir de 2011, Nicoletta Gullin suit donc pendant 3 ans la filière d'études «Master of Science en formation professionnelle» auprès de l'Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. Bien que bénéficiant du soutien de l'administration fédérale, qui met à sa disposition plusieurs jours de formation, Nicoletta Gullin doit gérer un emploi du temps très chargé: il lui faut en effet concilier le travail (80%), la famille et les études.

Le jeu en vaut toutefois la chandelle: la matière est intéressante, les échanges avec les autres étudiants sont stimulants et, pour ne rien gâcher, Nicoletta se voit proposer en cours de formation la possibilité d'assumer une nouvelle tâche, précisément dans le domaine dans lequel elle est en train de se spécialiser. Ainsi, depuis quelques mois, Nicoletta Gullin occupe le poste de responsable de projet pour le secteur « Formation professionnelle initiale» du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation.

Concrètement, Nicoletta Gullin représente la Confédération au sein des commissions qui assurent la formation professionnelle de base pour une vingtaine de métiers. Une tâche qui requiert la «capacité à jouer les intermédiaires et à faire preuve de diplomatie en permanence». Au final, le changement est radical: «Je suis passée d'une activité attachée au contrôle du produit final, à savoir le texte traduit, à une activité beaucoup plus proche du tissu économique et social, dont le résultat dépend de nombreux facteurs», conclut Nicoletta Gullin.

Dernière modification 31.10.2016

Début de la page