Responsable de projet

D'un apprentissage à une fonction de direction

 

«Dès le début, l'OFIT m'est apparu comme un endroit agréable, où je me suis d'emblée sentie à l'aise». Il s'agit des mots qu'emploie Stephanie Kyburz pour décrire ses premières impressions de l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication (OFIT), remontant à son entretien d'embauche pour une place d'apprentissage. C'était il y a onze ans. Depuis lors, Stephanie Kyburz n'a pas quitté l'OFIT et occupe maintenant une fonction dirigeante.

Lorsque Stephanie Kyburz repense à sa période d'apprentissage de 2004 à 2008, seuls des éléments positifs lui viennent à l'esprit. «J'ai particulièrement apprécié la possibilité de se faire une idée de différents postes. Cela permet d'avoir un véritable aperçu des divers domaines et permet à chacun de voir ce qui lui plaît réellement», précise-t-elle. Elle explique que ses formateurs et ses supérieurs lui ont toujours accordé leur confiance et lui ont ainsi donné la chance d'évoluer. Elle ajoute à ce sujet: «Mon supérieur s'est constamment montré à la fois encourageant et exigeant à mon égard». Enfin, elle souligne que la semaine commune d'initiation «Jump-In», par laquelle débute l'apprentissage, facilite largement l'entrée dans le monde professionnel.

Participer à de nombreuses réunions
Après la fin de son apprentissage, Stephanie Kyburz a obtenu un poste fixe en tant que spécialiste en systèmes, puis en tant que responsable de projets junior. Depuis maintenant environ un an, elle est responsable du domaine des projets d'intégration. Elle a également obtenu son brevet d'informaticienne et son diplôme postgrade en économie d'entreprise. Les études l'ont aidé à comprendre les enjeux économiques en plus des enjeux techniques de l'informatique. A son poste actuel, Stephanie Kyburz est à la tête d'une équipe composée de responsables de projet et de leurs assistants. «Je suis maintenant presque plus souvent en réunion que devant mon écran», ajoute-t-elle en souriant.

Avoir du talent pour les questions techniques
Stephanie Kyburz est convaincue que l'apprentissage d'informaticien ou d'informaticienne nécessite certaines qualités personnelles. «Il faut être une personne qui réfléchit de manière structurée et qui sait se gérer soi-même. Il est également important d'avoir une vision d'ensemble, de faire preuve de logique et de posséder un esprit de synthèse. Enfin, il est bien sûr essentiel d'avoir du talent pour les questions techniques».

Voyager pour se ressourcer
Pour se changer les idées après une journée de travail, Stephanie Kyburz se rend à la salle de sport. En plus de cela, elle aime voyager. «J'ai beaucoup de plaisir à découvrir d'autres pays et de nouvelles cultures», explique-t-elle. «Il me semble important de pratiquer des activités en dehors du travail pour se détendre et se reposer». Maintenant qu'elle a achevé son diplôme postgrade, elle projette un voyage plus long.

 

Dernière modification 31.10.2016

Début de la page