Suppléant du Chef de section

Parler plusieurs langues - français, allemand, italien, anglais - est un avantage.

«Participer à des projets exigeants qui permettent d’améliorer le bien-être de notre pays» c’est ce qui plaît le plus à Richard Phillips, suppléant du chef de section auprès de l’Office fédéral de l’énergie. Sa journée consiste à téléphoner avec des partenaires, lire des e-mails, écrire des contrats mais aussi à voyager, soit pour avoir des réunions avec des partenaires et prestataires soit pour faire des visites d’entreprise. «On doit être capable de négocier, de motiver les partenaires et d’avoir de connaissance dans le domaine de l’énergie.»

 

 

 

 

 

 

Dernière modification 08.12.2016

Début de la page