Chef suppléant du domaine Coopération multilatérale de recherche

C’est dans le train à destination de Zurich que nous faisons connaissance avec Philipp Langer, chef suppléant du domaine Coopération multilatérale de recherche auprès du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation. Il doit se rendre à l’Ecole polytechnique fédéral de Zurich (EPFZ) où il a rendez-vous avec le professeur Domenico Giardini, chef du Service Sismologique suisse. Le professeur Giardini collabore avec le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation dans le cadre du projet international GEM (Global Earthquake Model), qui ambitionne de mettre au point un modèle de calcul permettant d’évaluer le risque global des tremblements de terre et le nombre de pertes humaines et matérielles liées aux activités sismiques. Ce modèle devrait permettre d’évaluer la rapport coût-bénéfice des mesures de prévention, notamment dans le domaine des constructions. A l’EPFZ se trouve le centre de calcul informatique, qui constitue en quelque sorte le cerveau du système.

Le professeur Giardini montre à Philipp Langer l’avancée des travaux relatif au système de calcul ainsi que les mesures de communication visant à sensibiliser le grand public aux problèmes liés à l’activité sismique dans le monde. C’est ainsi que nous nous retrouvons dans un simulateur de séismes qui montre de manière concrète et impressionnante comment est ressenti un tremblement de terre tel que celui qui a dévasté Haïti.

Le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation et l’EPFL collaborent de toute façon. Cependant, des projets tel que GEM exigent, vu leur ampleur, un financement supplémentaire. Il s’agit de projets de recherche multilatéraux dans le cadre desquels la Suisse interagit avec d’autres partenaires internationaux. Le rôle de Philipp Langer est de représenter la Suisse au sein du governing board de ces projets, laissant les chercheurs se concentrer sur leur travail.

Ce que Philipp Langer apprécie dans son travail est la réelle possibilité de faire bouger les choses et de voir des résultats immédiats. Etant lui-même issu du milieu de la recherche, il est heureux de pouvoir rester en contact avec ce monde et de pouvoir en suivre les derniers développements.

Dernière modification 11.05.2016

Début de la page