Du stage universitaire à un emploi fixe

Estelle Laura Fontaine-03

Aujourd’hui, j’écris mon dernier billet sur ce blog. Ce qui pourrait être mauvais signe est en réalité un très bon signe : sans même avoir eu le temps de terminer mon stage au Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC), j’ai trouvé un emploi au DDPS, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports.

Très vite après avoir commencé mon stage au DETEC, enthousiaste, j’ai su que je voulais rester travailler à Berne à la Confédération et j’ai commencé à chercher un emploi en tant que traductrice titulaire. J’avais certes encore beaucoup de temps avant la fin de mon stage, mais je pense qu’il vaut mieux commencer la recherche assez tôt pour, d’une part, se familiariser avec le type d’offres d’emploi publiées sur le portail emploi de la Confédération (www.stelle.admin.ch) et les exigences généralement requises et, d’autre part, se faire une idée de la diversité des postes et sur ce que l’on recherche.

Lorsque j’ai découvert, lors d’une recherche sur le portail emploi, que le DDPS avait mis au concours un poste de traducteur, je me suis empressée de postuler. C’était en juin, soit environ six mois avant la fin de mon stage. Je n’étais pas sûre d’avoir mes chances, pensant que le poste serait peut-être réservé à des traducteurs plus confirmés, mais j’ai postulé tout de même. Comme me l’avait justement dit ma responsable au DETEC, ce n’est jamais du temps perdu de rédiger une candidature et de passer des tests et entretiens ; c’est très formateur et en général, même si nous ne décrochons pas le poste, nous aurons acquis une plus grande expérience et serons meilleurs la prochaine fois. Heureusement pour moi, toutefois, la responsable du service linguistique francophone m’a appelée pour un test et un entretien, lors duquel j’ai déjà pu constater l’amabilité des collaborateurs du service. Quelle n’a pas été ma joie d’apprendre quelques semaines plus tard que j’allais pouvoir intégrer l’équipe !

Je suis consciente qu’il s’agit d’une grande chance et je suis également convaincue que ce sont les connaissances humaines et professionnelles acquises au DETEC qui m’ont permis de satisfaire les exigences requises par le DDPS. Je suis très reconnaissante envers mes collègues du DETEC et je ne suis pas près d’oublier cette expérience qu’ils ont rendue par leur savoir, leur soutien et leur gentillesse, merveilleuse !

Dernière modification 22.04.2016

Début de la page